Loisirs et sport : la joie de vivre à l'état pur

Il n'y a pas que le foot

Les Allemands aiment le sport – et comme dans d'autres pays, les meilleurs athlètes de nombreuses disciplines sont presque aussi connus que la chancelière Angela Merkel ou l'ancien pape Benoît XVI. Vous connaissez certainement certains noms.

Les champions du monde de formule 1 Michael Schumacher et Sebastian Vettel ont des fans dans le monde entier. Les admirateurs des joueurs de tennis Boris Becker et Steffi Graf seront certainement moins nombreux, leur carrière étant déjà terminée depuis un moment. Le football fait bien sûr partie du paysage sportif allemand. D'origine turque, Mesut Özil, milieu de terrain au physique élancé, est connu dans le monde entier, même s'il n'atteint pas encore le niveau de célébrité d'un Franz Beckenbauer. À bien plus de 65 ans, ce dernier ne joue plus au football depuis longtemps. Et pourtant, les Allemands appellent toujours le champion du monde de foot 1974 le « Kaiser » (l'empereur). Et comme il se doit pour un empereur, Beckenbauer peut compter sur de très nombreux fidèles. La Fédération allemande de football compte plus de 6,8 millions de membres, presque 25 500 clubs et environ 165 000 équipes – la plus grande fédération sportive du monde.

Mais évidemment, il n'y a pas que le foot dans la vie. En Allemagne, les quelque 90 240 associations sportives regroupent 23,81 millions de membres. Qu'il s'agisse de football américain, de basketball ou de baseball, de handball, de hockey sur glace, de natation ou d'athlétisme, ou encore de billard, de taekwondo, de kung-fu ou d'échecs – presque chaque sport a son association ad hoc.

Au-delà du sport, vous trouverez pour tous types de loisirs d'autres adeptes – que vous soyez amateur de trompette, passionné de chant choral, éleveur de chevaux ou fan de jeux en ligne. Il est bien sûr possible de s'adonner seul à bon nombre de ces activités, sans association ou membres pour vous soutenir.

Le vélo est devenu un compagnon apprécié lors des loisirs. Les Allemands aiment toujours autant leurs voitures, mais ils sont devenus des cyclistes assidus au cours des dernières années. Le vélo jouit dorénavant d'une image très branchée – et l'infrastructure est elle aussi excellente. De nombreuses villes et communes disposent d'un important réseau de pistes cyclables et continuent à le développer. Au total, le réseau compte plus de 75 000 kilomètres de voies et permet de longues excursions. On les appelle officiellement des « Fernradwege » (« véloroutes ») et ceux qui les empruntent sont des randonneurs à vélo.

L'Allemagne, destination touristique

Si l'Allemagne accueille chaque année plus de 60 millions de touristes et est donc, après l'Espagne, la deuxième destination de vacances en Europe, c'est qu'il y a de bonnes raisons. Située au cœur de l'Europe, la République fédérale a des frontières communes avec neuf états voisins.

En voici la liste, en commençant par le nord et dans le sens des aiguilles d'une montre : Danemark, Pologne, République tchèque, Autriche, Suisse, France, Luxembourg, Belgique et Pays-Bas. Selon l'endroit par où l'on rentre en Allemagne, le pays montre des facettes totalement différentes. Au nord, l'Allemagne est bordée par la mer du Nord et la mer Baltique. La mer des Wadden, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, est la région d'Europe la plus riche en oiseaux et l'un des 14 parcs nationaux. Le nord du pays abrite également la région des lacs du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, ainsi que St. Pauli, quartier animé de Hambourg – et certainement le plus célèbre d'Allemagne.

À l'est, Berlin est le centre d'attraction. La capitale, autrefois divisée, attire chaque année environ 20 millions de visiteurs – pas seulement parce qu'on y trouve la porte de Brandebourg, mais aussi car Berlin est considérée depuis longtemps comme le pendant bon marché de Paris ou Londres. La métropole de 3,5 millions d'habitants s'avère nettement moins chère que beaucoup d'autres capitales et propose une large offre culturelle, c'est pourquoi elle est surtout très appréciée par les jeunes.

Quittons Berlin en direction du sud, entre le massif du Harz et les monts Métallifères (Erzgebirge en allemand), pour rejoindre la forêt bavaroise. D'ailleurs, puisqu'il est question de forêt : 32 % de la superficie du pays est boisé, on y trouve plus de 100 parcs naturels et une bonne douzaine de réserves de biosphère, où le développement durable et la biodiversité sont mis à l'honneur. En Bavière, les visiteurs trouveront dans les Préalpes le Zugspitze, point culminant de l'Allemagne, ainsi que de nombreuses stations de ski.

Continuons le long du Rhin, traversons la Forêt-Noire et remontons vers l'ouest du pays. Avec ses 18 millions d'habitants, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie est le land le plus peuplé du pays. La région Rhin-Ruhr compte même parmi les 30 plus grandes métropoles du monde. Ici, on passe d'une grande ville à l'autre sans interruption. Ou d'un parc d'attractions à un autre, car les habitants de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont un penchant particulier pour les parcs d'attractions familiaux – de « Legoland » à Oberhausen, à « Phantasia Land » à Brühl, un des dix parcs les plus visités d'Europe, en passant par le « Movie Park Germany » à Bottrop.

Les informations à découvrir sur d'autres sites Internet

L'Allemagne, destination voyage

Conseils en matière de lieu de séjour et de réservation d'hôtel
(allemand, anglais, français, espagnol, etc.)

Association des parcs et des entreprises de loisirs allemands

Aperçu de tous les parcs de loisirs en Allemagne
(allemand)