La population allemande augmente grâce à l'immigration

L'image d'un pays où il fait bon vivre et travailler s'est largement répandue : l'Allemagne est aujourd'hui un pays d'immigration plus attractif que jamais. Depuis 1950, rares ont été les années où le nombre de personnes à quitter le pays a été supérieur au nombre d'immigrés. Les événements historiques les plus importants sont facilement repérables sur le graphique : la réunification allemande, en 1990, a contribué de manière considérable aux taux élevés d'immigration, qui ont atteint leur sommet en 1992, avec 1 502 198 personnes. Le solde positif des années suivantes résulte d'une bonne situation conjoncturelle et d'une stabilité du marché du travail. Seule la récession internationale des années 2008 et 2009 a pu légèrement ralentir cette évolution. Ces deux années enregistrent un solde négatif pour la première fois depuis 1984. Aujourd'hui, l'écart entre les chiffres de l'immigration et de l'émigration ne cesse de se creuser. Le solde migratoire positif particulièrement élevé de 2015 (1,15 million d'étrangers) résulte certes de l'arrivée massive de réfugiés, mais de plus en plus de personnes arrivent également en Allemagne pour poursuivre leur carrière professionnelle.