Vous connaissez certainement quelques bribes d'allemand

©istock/ktaylorg

L'allemand a des mots pour désigner des choses qui n'existent pas dans d'autres langues. En apprenant l'allemand, vous pourriez donc rencontrer beaucoup de termes que vous avez déjà entendus en anglais, en français ou en russe – parce que ces langues les ont intégrés.

Ersatz (remplacement), Kindergarten (jardin d'enfants), Leitmotiv (thème conducteur) oder Zeitgeist (esprit du temps) sont des mots typiquement allemands qui existent aussi en anglais. Les Suédois utilisent aussi depuis peu le mot « Fingerspitzengefühl » lorsqu'ils veulent décrire un comportement intelligent et sensible vis-à-vis de leurs interlocuteurs. Les Russes eux parlent de « Zeitnot » dès qu'ils n'ont pas assez de temps. Et au Japon, les jobs étudiants sont appelés arubaito (prononciation japonaise de Arbeit).

Dans certaines langues, des mots allemands ont pris d'autres significations. Par exemple, le mot français vasistas désigne une fenêtre de toit. Lorsqu'ils ont vu pour la première fois ces lucarnes, les soldats de Napoléon auraient demandé : « Was ist das? », dans un allemand approximatif.

Mais en allemand aussi, on retrouve l'influence d'autres langues. D'après le Duden, le dictionnaire d'allemand le plus connu, environ 21 % des substantifs sont des mots étrangers. Ils enrichissent la langue allemande et sont utilisés si naturellement qu'on ne perçoit même plus leur origine étrangère.

Environ 4 % des mots allemands viennent de l'anglais, comme Fairness, Wellness ou Trainer. Beaucoup de mots français ont traversé la frontière, en particulier dans les domaines de la mode, de la politique, du droit et de la gastronomie. Un avocat prononce un « Plädoyer » (une plaidoirie) lorsqu'il s'exprime au tribunal lors d'une audience. Le chef du gouvernement compose son « Kabinett » (cabinet), autrement dit son conseil des ministres. Nous devons aussi certaines expressions du quotidien, comme « Balkon », « Adresse » ou « Annonce » à notre pays voisin.

En revanche, les emprunts aux langues slaves sont moins connus. Notre « Gurke » (concombre) vient du polonais ogórek, mais aussi des noms d'animaux, comme « Nerz » (de l'ukrainien noryca, en français vison), se sont imposés dans le vocabulaire allemand.

Les informations à découvrir sur ce portail

Découvrez la culture allemande et vous vous sentirez très vite comme chez vous

Découvrez quelques faits et chiffres intéressants à propos de l'Allemagne