Personnel soignant

L'évolution démographique est de plus en plus visible en Allemagne. Avec le vieillissement progressif de la population et l'augmentation de son espérance de vie, le besoin en services de soins stationnaires et ambulatoires augmente. Il est toujours plus difficile pour les professionnels de la santé, les hôpitaux, les maisons de retraite et autres établissements de soins d'attirer et de retenir suffisamment de personnel. Selon l’analyse de la pénurie de personnel réalisée par l’Agence fédérale pour l’emploi, seulement 29 personnes sont intéressées par les 100 postes vacants d'infirmières et d’infirmiers en gériatrie. La pérennisation des ressources humaines qualifiées dans les professions de la santé et des soins est donc un défi majeur en Allemagne.

Tâches dans le domaine des soins

Le profil professionnel dans le domaine des soins, que ce soit des soins pour les malades ou pour les personnes âgées, comprend l'observation, l'assistance, l'accompagnement et les soins autonomes de patients dans un contexte stationnaire ou ambulatoire. À cela s'ajoute, selon la spécialisation et les qualifications, la documentation et l'évaluation des mesures de soins ainsi que la réalisation de prescriptions médicales et l'assistance lors de traitements médicaux. Dans le même temps, le personnel soignant se tient à la disposition des membres de la famille comme interlocuteur. C'est avant tout la demande en personnel soignant qualifié pour personnes âgées qui augmente compte tenu du changement démographique. D'ici 2050, le nombre de personnes nécessitant des soins devrait augmenter de plus de 50 pour cent.
La pérennisation du personnel dans le domaine des soins est donc un défi très important en Allemagne. Il existe différentes stratégies pour relever ce défi. La réforme de la formation du personnel soignant qui est mise en œuvre jusqu'en 2020 et le recrutement d’aides-soignants étrangers figurent par exemple parmi ces stratégies.

De bonnes perspectives pour le personnel soignant étranger

Quiconque souhaite exercer la profession d’infirmier en Allemagne, a besoin d'une autorisation de l'État. Afin d'obtenir une reconnaissance de ses qualifications professionnelles, celles-ci doivent en général être adaptées au niveau linguistique et technique. Une demande de reconnaissance professionnelle peut être déposée auprès de l'autorité compétente du land dans lequel la personne souhaite travailler. La reconnaissance professionnelle alors obtenue vaut dans toute l'Allemagne. Sont pris en considération les critères suivants :

  • Un diplôme reconnu : Le diplôme d’infirmier que vous avez obtenu dans votre pays d'origine doit être reconnu en Allemagne. L'autorité compétente vous concernant vérifie si votre diplôme professionnel équivaut aux diplômes allemands. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez effectuer un stage d'adaptation.
  • Des connaissances suffisantes en allemand :  Selon le land en question, votre niveau d'allemand doit correspondre au niveau B2 ou B1 du Cadre Européen Commun de Référence.
  • Aptitude médicale : En obtenant l'attestation d'un médecin allemand, vous devez prouver que vous êtes en bonne santé physique et mentale et que vous êtes ainsi apte à exercer la profession d’aide-soignant.
  • Fiabilité : Pour prouver votre fiabilité, vous avez besoin d'une preuve d'impunité. Selon la situation, vous devez fournir un extrait de casier judiciaire de votre pays d'origine ou de l’Allemagne.

Pour la reconnaissance d'un diplôme, ce n'est pas la nationalité mais le lieu d'obtention du diplôme qui est décisif.

Diplôme obtenu dans un pays de l'UE :  Si vous avez effectué votre formation d’infirmier dans un pays de l'UE ou dans un État membre de l'Espace économique européen, votre Qualification professionnelle est en général automatiquement reconnue. Néanmoins, des connaissances en allemand sont nécessaires. Vous devez « avoir des connaissances de la langue allemande qui correspondent aux exigences de l'exercice de la profession  » (Article 2, paragraphe 1, n° 4 de la loi relative aux soins infirmiers), ce qui correspond dans la plupart des cas aux niveaux B1 ou B2.

Diplôme obtenu dans un pays hors de l'UE : Les métiers dans le domaine des soins sont classés sur la liste positive des métiers répertoriés comme déficitaires en main-d’œuvre, de sorte qu'il est possible, selon le règlement relatif à l'emploi, de recruter et d'embaucher du personnel soignant venant d'États tiers.

Avant de faire une demande de visa, il est important de connaître les professions qui s'ouvrent à vous avec votre diplôme. Il est donc essentiel de déposer une demande de reconnaissance de votre diplôme professionnel étranger. Selon le résultat de la procédure de reconnaissance, les étapes suivantes sont possibles :

  • Votre diplôme professionnel est entièrement reconnu : L'équivalence de votre diplôme a pu être reconnue et les autres conditions restantes (entre autres connaissances linguistiques) sont également remplies. Dès que vous recevez une offre de travail concrète, vous pouvez faire une demande de visa auprès de la mission diplomatique ou consulaire allemande dans votre pays d'origine pour entrer en Allemagne. Veuillez consulter la rubrique « visa » pour savoir comment procéder. Une fois entré(e) en Allemagne, vous devez demander un permis de séjour auprès du service des étrangers compétent pour pouvoir travailler en tant qu'infirmier (article 18, paragraphe 4 de la loi relative au séjour des étrangers). Il convient de noter que la profession d'infirmier est une profession exigeant une formation en Allemagne. La formation s'effectue à l'école et non pas à l'université comme dans beaucoup d'autres pays. La Carte bleue européenne n'est pas utilisée à ce titre.
  • Votre diplôme professionnel n'est pas entièrement reconnu :  Si l'administration responsable de la reconnaissance des diplômes constate qu'il vous manque des qualifications théoriques ou pratiques pour que votre diplôme soit entièrement reconnu, vous pouvez réaliser les mesures d'ajustement nécessaires en Allemagne. Sous certaines conditions, un visa permettant la reconnaissance des qualifications professionnelles étrangères (article 17a de la loi relative au séjour des étrangers) peut être délivré afin d'obtenir au cours d'une période allant jusqu'à 18 mois les qualifications manquantes à travers des formations continues. Cela comprend toutes les mesures nécessaires qui entrent en ligne de compte dans la procédure de reconnaissance comme par exemple les stages d'adaptation, cours de préparation à des examens, cours de langue ou les formations continues en entreprise. Pendant la réalisation de ces mesures d'adaptation en Allemagne, vous pouvez travailler en outre en tant qu'aide-soignant et toucher ainsi un salaire. Une fois la procédure de reconnaissance achevée, votre permis de séjour peut être prolongé jusqu'à un an afin que vous trouviez un emploi en tant qu'infirmier. Vous trouverez des informations détaillées sur la demande de visa conformément à l'article 17a de la loi relative au séjour des étrangers dans la rubrique « visa ».

Pour obtenir davantage d'informations sur la procédure de reconnaissance, les examens, les stages d'adaptation et les autorités allemandes compétentes, veuillez consulter www.anerkennung-in-deutschland.de.

Devenir un personnel soignant qualifié

Afin de rendre la formation du personnel soignant plus attractive et moderne, une réforme de la formation du personnel soignant a été décidée en juillet 2017 qui est mise en œuvre jusqu'en 2020. D'autres directives s'appliquent ainsi pour les apprentis qui commencent leur formation d’infirmier avant le 1er janvier 2020 que pour ceux qui la commencent après le 1er janvier 2020 :

Formation d'infirmier avant le 1er janvier 2020

Jusqu'à l'entrée en vigueur de la réforme de la formation d'infirmier, il existe trois professions différentes exigeant une formation dans le domaine des soins : « Infirmier », « infirmier en gériatrie » et « infirmier puériculteur ». Les trois formations durent trois ans. La théorie est effectuée dans les écoles professionnelles et les écoles de soins infirmiers et la pratique dans les institutions de formation. Pour effectuer ces formations, un diplôme de fin d'études secondaires général d'une durée de 10 ans ou un diplôme de fin d'études secondaires d'une durée de 9 ans et une formation professionnelle dans le domaine des soins sont nécessaires. Pour chacune des professions visées, il existe des exigences que les personnes envisageant une formation professionnelle doivent remplir. Ces personnes doivent être soigneuses, avoir de l'empathie et le sens des responsabilités ainsi qu'être psychologiquement stables et en bonne forme physique afin de pouvoir remplir les tâches des différents domaines. Outre les hôpitaux et les établissements de soins, d'autres services embaucheront à l'avenir, selon les formations, du personnel soignant, à savoir les services de soins ambulatoires, les maisons de retraite, les hôpitaux pour enfants et bien d'autres encore.

Formation d'infirmier à partir du 1er janvier 2020

La loi sur les professions dans le domaine des soins (Pflegeberufegesetz - PflBG) entrera en vigueur le 1er janvier 2020. À l'avenir, la formation débutera dans toutes les écoles d'infirmiers par une formation générale de 2 ans dans le domaine des soins peu importe que l'apprenti souhaite devenir infirmier, infirmier gériatrique ou infirmier puériculteur. Les apprentis pourront ensuite choisir soit de poursuivre la formation généraliste en effectuant le diplôme « d'infirmier » et « d'infirmière » ou de se spécialiser lors de la troisième année de formation et d'obtenir un diplôme d'« infirmier puériculteur°» ou d'« infirmier en gériatrie ». Dans le cadre de la nouvelle formation d'infirmier, la partie théorique est également effectuée dans les écoles de soins infirmiers et la partie pratique dans les organismes de formation. Les exigences posées aux personnes envisageant une formation professionnelle comme le fait d'être soigneux, d'avoir le sens des responsabilités et d'être bien tant physiquement que psychologiquement restent bien entendues les mêmes, tout comme les multiples lieux de travail potentiels. Les conditions d'accès restent aussi les mêmes. Si une personne souhaite faire une formation complémentaire par la suite, la durée de la formation est prise en compte. Pour compléter la formation professionnelle, il y aura également la possibilité de faire des études dans le domaine des soins qui comprennent le contenu de la formation professionnelle d'infirmier et répondent aux besoins de plus en plus importants dans ce secteur.

En bref : Quels sont les changements apportés par la réforme de la formation d'infirmier ?

La réforme modifie certains aspects déterminants de la formation professionnelle et de la vie professionnelle qui suit : la future formation généraliste garantit des compétences transversales en matière de soins pour des personnes de toutes classes d'âge et de tous les domaines de soins en tenant compte du progrès scientifique en matière de soins infirmiers. Cela offre au personnel qualifié des possibilités supplémentaires d'embauche, de changement de spécialisation, de formation et d'augmenter les chances de promotion dans tous les domaines des soins. La réforme facilite et permet d'adapter sa profession à ses conditions de vie, comme par exemple avec la nouvelle option d'études généralistes en soins. Une autre caractéristique de la formation généraliste est la reconnaissance au niveau de l'UE qui ouvre d'autres perspectives professionnelles. En outre, les frais de scolarité sont supprimés et une rémunération de formation appropriée est versée.
Vous trouverez une infographie ici qui décrit brièvement et clairement la réforme des professions de soins.

Initiatives / Accords entre pays

Vietnam

À travers le projet pilote « formation de jeunes vietnamiens dans le secteur des soins en Allemagne » du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) avec le pays partenaire le Vietnam, de jeunes vietnamiens effectuent une formation d'infirmier en Allemagne. Le projet pilote est réalisé par la Société allemande de coopération internationale (GIZ).

Il approfondit la coopération avec le Vietnam dans le secteur de la santé. La GIZ est soutenue par l'Agence fédérale pour l'emploi (BA). Le projet est adapté aux contenus de formation de la réforme de la formation d'infirmier, afin de garantir une transition en douceur à la formation généraliste en Allemagne.

Depuis 2016, des jeunes vietnamiens sont préparés en deux séries à faire une formation d'infirmier en Allemagne. Ils suivent un programme de certification financé par l'État en coopération avec le Goethe-Institut à Hanoi. Celui-ci comprend un cours d'allemand de treize mois, y compris une qualification en langage technique, une formation interculturelle et une préparation au profil professionnel du personnel soignant en Allemagne. Après la réussite de l'examen de langue, les participants sont formés en Allemagne.

Projekt Triple Win

Le projet Triple Win promeut les objectifs de politique de l'emploi et de développement et met en œuvre de manière concrète l'idée d'une culture de bienvenue et de reconnaissance. La BA mène avec la GIZ le projet pilote Triple Win pour prospecter des infirmiers étrangers pour le marché du travail allemand. Le projet s'appuie sur des accords en termes de placement entre l'Agence fédérale pour l'emploi et les services de l'emploi des pays partenaires, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, les Philippines et la Tunisie. Le service de l'emploi partenaire organise la procédure de candidature sur place et examine les candidatures selon des critères formels. La BA prend note des qualifications personnelles, techniques et linguistiques du candidat lors d'entretiens de sélection personnels. Un test de langue fait partie de la procédure de sélection. La GIZ organise notamment la formation linguistique du personnel soignant (niveau B1 du Cadre européen commun de référence avec langage technique en matière de soins), la préparation technique au travail en Allemagne ainsi qu'une aide à l'intégration et au soutien pour la reconnaissance après l'arrivée en Allemagne. Jusqu'à la reconnaissance de leur diplôme étranger qu'ils doivent obtenir lors de la première année de leur activité, les infirmiers travaillent en tant qu'aides-soignants. Ils peuvent alors travailler dans des hôpitaux et des services de soins ambulatoires mais aussi dans des établissements de soins pour personnes âgées. Dans tous les cas, ils doivent suivre une procédure de reconnaissance dans le domaine des soins généraux.

Les informations à découvrir sur ce portail

Pour en savoir plus sur la formation en Allemagne

Quelle formation vous offre les meilleures chances en Allemagne

Informations sur la procédure d'entrée et de visa

Les informations à découvrir sur d'autres sites Internet

Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi)

Informations sur l'économie des soins en Allemagne (allemand)

Reconnaissance en Allemagne

Reconnaissance des formations effectuées à l'étranger dans le domaine des soins infirmiers (allemand, anglais, espagnol, italien, polonais, etc.)

Ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse (BMFSFJ)

Informations sur la formation au métier d'aide-soignant pour personnes âgées (allemand)

En bref : Infographie sur l'évolution de la formation d'infirmier (allemand)

Cookies

Ce site utilise des cookies pour une facilité d'utilisation du site. Plus d'informations