Travailler en Allemagne : le site web officiel
pour la main-d’œuvre qualifiée

L'Allemagne, pôle de recherche scientifique

L'attractivité de l'Allemagne en tant que pôle de recherche est connue dans le monde entier. Les entreprises allemandes, très innovantes, ne sont pas les seules à mener des activités de recherche. Les instituts de recherche universitaires et extrauniversitaires jouissent eux aussi d'une très bonne réputation en la matière. Il existe donc de nombreuses bonnes raisons de faire de la recherche en Allemagne et de suivre l'exemple de célèbres chercheurs allemands.

Exemples d'inventeurs et de chercheurs allemands

Carl Benz (1844 – 1929)

L'ingénieur créa en 1885 la "Benz Patent Motor Car Number 1", la première voiture moderne au monde.

Gottlieb Daimler (1834 – 1900)

L’ingénieur et le concepteur a mis au point le premier moteur à essence à grande vitesse et le premier véhicule à moteur à quatre roues équipé d’un moteur à combustion interne.

Harald zur Hausen (1936)

Le médecin a découvert dans les années 1980 les virus responsables du cancer du col utérin. Cela a permis de développer des vaccins contre les deux tumeurs les plus courantes chez les femmes.

Wilhelm Barthlott (1946)

Le bionicien a développé des surfaces à effet autonettoyant sous le nom de effet de lotus dans les années 1990. Comme un lotus, l'eau s'écoule à la surface, emportent avec elles les poussières et particules.

Melitta Bentz (1873 – 1950)

La mère au foyer originaire de Dresde développa en 1908 le filtre à café issu du buvard qu'elle trouva dans le cahier d'école de son fils dans le but d'éliminer le marc de café indigeste.

Rudolf Diesel (1858 – 1913)

En 1892, l'ingénieur construisit le moteur diesel qui porte son nom.

Albert Einstein (1879 – 1955)

Entre autres choses, le physicien développa la théorie de la relativité et reçut le prix Nobel de physique en 1921 pour son explication de l'effet photoélectrique.

Peter Grünberg (1939)

En 1988, le physicien découvrit l’effet révolutionnaire du GMR (magnétorésistance géante) pour la technologie des disques durs. En superposant des couches magnétiques et non magnétiques, la résistance du courant peut être contrôlée de manière sélective en modifiant la direction de l'aimantation.

Heinrich Hertz (1857 – 1894)

En 1886, le physicien a démontré l'existence d'ondes électromagnétiques avec l'oscillateur hertzien. Selon lui, entre autres, l'unité de fréquence - le Hertz (Hz) - est nommée.

Hugo Junkers (1859 – 1935)

L'ingénieur a développé les fondations de la construction aéronautique et est considéré comme le "père de l'aviation civile"

Käthe Kruse (1883 – 1968)

L'actrice a conçu et fabriqué des poupées inspirées par ses filles. L'authenticité de ses poupées les a rendu célèbres dans le monde entier à partir de 1910.

Christiane Nüsslein-Vollhard (1942)

étudie le contrôle génétique du développement embryonnaire précoce. En 1995, elle a reçu le prix Nobel de physiologie ou de médecine.

Philipp Reis (1834 – 1874)

Le physicien et inventeur développa le premier dispositif fonctionnel pour la "transmission du son par lignes électriques" et lui donna le nom de téléphone en 1861.

Conrad Röntgen (1845 – 1923)

Le physicien découvre les rayons X qui portent son nom et reçoit en 1901 le premier prix Nobel de physique.

Konrad Zuse (1910 – 1995)

L’ingénieur inventeur a mis au point en 1941 le premier ordinateur entièrement automatisé et programmable appelé Z3.

Des entreprises engagées

Les activités de recherche et développement sont très importantes pour les entreprises allemandes, qu'il s'agisse de grands groupes ou de PME. Depuis des années, les investissements qui y sont consacrés sont en augmentation : sur les 79 milliards d'euros investis dans la recherche et le développement en Allemagne en 2012, près de 54 milliards d'euros, soit la majeure partie, provenaient des entreprises.

Comparées au reste du monde, les dépenses de recherche et développement de l'économie allemande connaissent une croissance extrêmement dynamique : alors qu'elles n'ont augmenté que de 1,4 % en 2014 dans le monde, les entreprises allemandes les ont augmentées de 11,3 % sur la même période. Le secteur automobile est le plus actif dans ce secteur, mais l'industrie chimique et l'électronique affichent aussi un engagement fort.

Des universités d'excellence

En 2012, les établissements d'enseignement supérieur allemands ont investi environ 14 milliards d'euros dans la recherche et le développement. Depuis 2005, le gouvernement fédéral soutient également les programmes remarquables au travers de son « Initiative d'excellence ». Ces aides financières permettent de continuer à améliorer les conditions de travail des jeunes chercheurs, allemands ou étrangers. Depuis 2005, plus de quatre milliards d'euros ont ainsi été distribués à 39 établissements d'enseignement supérieur dans le cadre de l'Initiative d'excellence. Vous en trouverez un résumé sur le site Internet de la fondation allemande de la recherche. Vous trouverez d'autres établissements d'enseignement supérieur en cliquant ici.

Des instituts extrauniversitaires renommés

Outre les entreprises et les universités, les instituts extrauniversitaires offrent également de belles perspectives professionnelles aux chercheurs étrangers spécialisés dans des domaines pointus. Parmi ces instituts, certains reçoivent des fonds nationaux, régionaux et communaux, d'autres sont des organisations privées à but non lucratif qui bénéficient d'aides publiques : citons par exemple la Fraunhofer-Gesellschaft, la Max-Planck-Gesellschaft, la Helmholtz-Gemeinschaft et la Leibniz-Gemeinschaft. Avec plus de 60 instituts de recherche, la Fraunhofer-Gesellschaft est considérée comme la plus importante organisation de recherche appliquée en Europe.


Ces instituts pratiquent une recherche de pointe dans de nombreux secteurs différents, comme l'environnement, l'énergie, la biomédecine ou les sciences humaines et réalisent des prestations de service pour les secteurs public, politique et économique.

La recherche dans les instituts nationaux et régionaux

Il existe également d'autres instituts de recherche qui sont financés par l'État et les länder. Par exemple, le Robert-Koch-Institut à Berlin s'occupe des questions de surveillance et de prévention des maladies et l'institut de microélectronique de Stuttgart oriente ses recherches sur les nouvelles technologies.

En tout, 38 instituts de recherche, au service de différents ministères, réalisent des recherches dans le champ d'activité de leur ministère de tutelle. Les länder soutiennent plus d'une centaine d'instituts supplémentaires dont les recherches portent sur les sciences naturelles, mais aussi sur les sciences humaines et le droit.

Pour avoir une vue d'ensemble des instituts de recherche extrauniversitaires et de ceux financés par des fonds nationaux et régionaux, consultez le site Internet Research in Germany.

Une recherche en réseau

Dans les domaines des sciences et de la recherche, la mise en réseau joue un rôle décisif. C'est pour cette raison que le gouvernement allemand a mis en place plusieurs projets de clusters. Ils consistent à promouvoir de façon ciblée, dans une ville ou une région, la collaboration entre les chercheurs issus d'entreprises et ceux issus d'établissements d'enseignement supérieur.

Les deux parties en tirent bénéfice dans le cadre du développement de nouvelles technologies : les idées innovantes de la recherche universitaire se joignent à la qualité de service du secteur privé et tous deux viennent renforcer la position de l'Allemagne en tant que pôle d'innovation. Vous trouverez de plus amples informations sur les projets de clusters et les réseaux en cliquant ici.

Plus d'informations sur le web

Research in Germany

Informations sur le doctorat et la recherche en Allemagne (allemand, anglais, chinois, espagnol)

Guide pour les post-doctorants et scientifiques étrangers (PDF) (anglais)

 

Les universités d'excellence en Allemagne

Informations sur l'initiative d'excellence et la recherche de pointe (allemand, anglais)

E-mail

Envoyez-nous vos questions, rédigées en allemand ou en anglais, sur les thèmes du travail et de la vie en Allemagne. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Envoyer un e-mail

Chat

Grâce à notre service de chat, posez directement vos questions à nos spécialistes, en allemand ou en anglais. Rapide et sans rendez-vous !

Commencer la disscussion

Hotline

Grâce à notre hotline, obtenez des conseils personnalisés en allemand ou en anglais. N'hésitez pas à nous contacter.

Contacter la hotline

FAQ

Trouvez les réponses aux questions les plus fréquentes sur les thèmes de la vie et du travail en Allemagne, sur notre site Internet et sur nos partenaires.

Accéder à la FAQ

Contact

Ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. 
 Plus d'informations