Travailler en Allemagne : le site web officiel
pour la main-d’œuvre qualifiée
 

Salaire, impôts et sécurité sociale

Salaire

Si vous travaillez en Allemagne, diverses cotisations sont déduites directement de votre salaire brut avant que vous ne receviez votre salaire (salaire net). Une distinction est faite entre les impôts et les cotisations de sécurité sociale. Vous pouvez voir le montant exact sur votre fiche de paie. Pour vous faire une idée préalable des montants, vous pouvez également utiliser des calculateurs brut-net en ligne. Dans le graphique « Le salaire en Allemagne », vous trouverez un exemple de calcul de ce qui est déduit de votre salaire brut.

Impôts 

L’impôt le plus important pour les salariés en Allemagne est l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire l’impôt sur votre salaire. Votre employeur transférera chaque mois l’impôt sur le revenu au centre des impôts en tant qu’« impôt sur le salaire » pour vous. Dans un premier temps, vous n’avez pas à vous soucier de quoi que ce soit. Conservez toutefois les documents relatifs aux impôts dans un endroit sûr.  

Le montant de l’impôt sur le revenu à payer varie en fonction de vos revenus. Plus votre revenu est élevé, plus le taux d’imposition est élevé. Votre classe d’imposition est également déterminante pour le montant de l’impôt à payer. Elle diffère par exemple si vous êtes marié(e) ou si vous avez des enfants. 

Si vous êtes un(e) fidèle de l’église, votre employeur transfère également l’impôt ecclésiastique au centre des impôts.
 

Sécurité sociale 

L’Allemagne dispose d’un système bien élaboré qui assure aux actifs une sécurité financière en cas de maladie ou de chômage, par exemple. 

Si vous gagnez en Allemagne une somme supérieure à un certain plafond, vous êtes soumis(e) à des cotisations sociales. Cela signifie que vous devez être affilié(e) à certains régimes d’assurance et y verser automatiquement des cotisations. Il s’agit en général de : 

  • L’assurance maladie légale couvre les coûts des consultations médicales ainsi que de nombreux médicaments et mesures thérapeutiques.  
  • L’assurance-dépendance légale offre une couverture de base au cas où vous avez besoin de soins de longue durée pour cause de maladie. Cela concerne surtout les personnes âgées. 
  • L’assurance retraite légale verse aux salarié(e)s une retraite à la fin de leur carrière. Le montant de la retraite est principalement fixé en fonction des revenus et du nombre d’années travaillées en Allemagne. 
  • L’assurance accident légale couvre les frais de traitement médical et de réintégration dans la vie professionnelle après un accident du travail ou en cas de maladie professionnelle. 
  • L’assurance chômage légale verse un revenu aux chômeurs et chômeuses pendant une certaine période lorsque certaines conditions sont remplies. En règle générale, vous devez avoir été assuré(e) pendant au moins un an au cours des deux dernières années et être à nouveau à la recherche d’un emploi.  

Vous devez payer un pourcentage fixe de votre salaire pour être affilié(e) à la sécurité sociale. Votre employeur verse également une part fixe. La somme est versée directement à l’assurance à partir de votre revenu brut ; vous n’avez pas à vous préoccuper des versements des cotisations. En tant que salarié(e), vous êtes automatiquement affilié(e) aux régimes de retraite, de dépendance, d’accident et d’assurance chômage. Il n’existe qu’un seul prestataire pour ces assurances. L’assurance maladie fait exception à la règle. 

Carte d’assuré social 

En tant que salarié(e), vous recevrez une carte d’assuré social comportant un numéro de sécurité sociale. Veillez à communiquer ce numéro à votre employeur. Conservez précieusement la carte d’assuré social, car vous aurez besoin de son numéro à maintes reprises et il restera le même, même si vous changez d’employeur. Si vous perdez votre carte de sécurité sociale, vous pouvez en demander le remplacement auprès de la caisse allemande d’assurance-retraite (Deutsche Rentenversicherung).  

Déclaration de revenus 

Au terme d’une année civile, vous pouvez demander à l’État de vérifier si vous avez payé trop d’impôts sur les salaires ou les revenus. Pour ce faire, vous présentez votre déclaration de revenus au centre des impôts et indiquez combien vous avez gagné l’année écoulée et combien d’impôts votre employeur a transféré au centre des impôts en votre nom.  

Dans certains cas, la déclaration d’impôts est obligatoire, notamment si vous travaillez pour plusieurs employeurs. La plupart du temps, cependant, elle est facultative. Toutefois, comme la plupart des contribuables reçoivent un remboursement de l’État, il est souvent avantageux de remplir une déclaration d’impôts, même si celle-ci n’est pas obligatoire. 

Vous pouvez remplir vous-même votre déclaration de revenus. Pour ce faire, utilisez les formulaires fournis par le centre des impôts ou le programme ELSTER. Il existe également des applications pour smartphone et des programmes informatiques susceptibles de vous aider. Vous pouvez aussi faire appel à une association d’aide aux contribuables ou à un conseiller fiscal.

YouTube Twitter Hotline

Ce site web utilise des cookies qui sont techniquement nécessaires à l’exploitation du site web et déposés dans tous les cas. D’autres cookies soumis à autorisation pour personnaliser des contenus et des annonces ainsi que pour analyser les accès à notre site web sont déposés seulement avec votre accord. Par ailleurs, nous transmettons des informations relatives à votre utilisation de notre site web à nos partenaires pour les médias sociaux, la publicité et les analyses.